Un petit mot d'Eric

Bon ben je continue ma compilation des messages qui font chaud au coeur :
"Francis, donc,
j'ai été scié en deux par votre dernier opus. J'avais presque oublié le rire. Le vrai. Le spontané qu'on déploie seul comme une coupable séance masturbatoire. Votre ouvrage, d'un point de vue administratif m'a scotché au mur (sébastopol) et je tiens à vous en rendre grâce. C'est simplement et purement brillant et devrait entrer dans les annales (ou anales?) de la litterature française. (...) Continuez donc d'écrire, de publier, de blogger. Ca ne changera hélas pas la face du monde, mais ça fera plaisir à quelques uns (dont moi).
Merci."

1 commentaire:

lenaig a dit…

Tiens-tiens...
La mayonnaise administrative serait-elle en train de prendre ? :)
Et ce n'est que le début...
Voilà qui me réjouit.