Hier... ma décision était prise : elle l'est désormais plus que jamais

Hier, jeudi 15 mai, je me suis rendu au bureau de poste de l'Hôtel de ville à Paris (près de mon bureau) pour poster ma lettre de démission (avec accusé de réception) de l'administration. Je reprends en effet "la vie d'artiste" le 1er août (1). Mais c'était la grève des fonctionnaires ! Le bureau de poste ne fonctionnait pas...
J'ai donc posté ma lettre ce matin... mais solidarité, quoique semble en dire mon bouquin, avec ceux que l'on veut dégraisser et pressuriser au titre de réformes... mais sans agir sur la nature même du système : c'est-à-dire qu'on veut plaquer dessus les méthodes du privé, pour dynamiser une administration qui a certes besoin de réformes... mais ces méthodes du privé, qui sont déjà en soit contestables, me paraissent totalement inadaptées aux besoins des institutions. On oublie que si l'administration, et les gens qui s'y trouvent, "sont ce qu'ils sont", c'est parce que c'est le système qui les rend ou les a rendus ainsi... Mais ça, ce n'est pas une vision tendance. Alors on va rajouter une strate d'absurdité, d'infantilisation, de peur, de paranoïa... Il n'en manque pourtant pas.
Pour ma part : terminé, je ne joue plus. Merci à l'administration de m'avoir aidé à vivre ces 5 dernières années, mais plus, je ne puis...
(1) toutes propositions de projet littéraire, scénaristique ou autre, d'animation d'ateliers d'écriture, etc., sont bienvenues d'ailleurs... écrivez-moi !

3 commentaires:

lenaig a dit…

Sage décision...
Bonne chance pour la suite.

l'auteur du blog a dit…

Merci beaucoup Lenaig. Et très heureux de t'avoir rencontrée à Penmarc'h. merci encore pour la visite !
FM

lenaig a dit…

Tout le plaisir fut pour moi. Mais je veux bien partager.